Grossesse et automédication: dangers de médicaments d'usage courant

Plusieurs femmes enceintes s'automédiquent selon une récente enquête française. Or beaucoup d'entre elles ignorent que certains médicaments d'usage courants tels que l'ibuprofène, l'aspirine ou le bromazépam (Lexomil) (1) sont dangereux pour le fœtus.

Le Centre régional de pharmacovigilance de Toulouse a demandé à 200 femmes enceintes de remplir anonymement un questionnaire sur l'automédication auquel 166 ont accepté de répondre.
Les résultats montrent que plusieurs prennent des médicaments en automédication. Plusieurs prennent aussi des produits d'homéopathie ou de phytothérapie, des vitamines et des compléments alimentaires.

24 (15 %) ont déclaré avoir pris un médicament en automédication dans la semaine précédant l'enquête. Ces médicaments étaient des antalgiques (paracétamol ou acétaminophène), de l'homéopathie, des antiacides, des laxatifs, des antibiotiques, des antimycosiques, des antispasmodiques.

44 (27 %) ont déclaré utiliser habituellement de l'homéopathie, 17 (10 %) de la phytothérapie, 44 (27 %) des vitamines et 6 (4 %) suppléments diététiques.

40 % à 46 % d'entre elles, selon les médicaments, ne connaissaient les risques pour leur enfant associés à l'ibuprofène, l'aspirine ou le bromazépam en fin de grossesse.

Cette étude confirme une étude française précédente qui a montré que 20 % seulement de 250 femmes enceintes interrogées disaient avoir été sensibilisées aux risques des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pendant la grossesse. Et 2/3 ne savaient pas que l'ibuprofène en est un.

Par ailleurs, mentionnons également qu'en ce qui concerne les compléments alimentaires et les produits de phytothérapie, plusieurs peuvent aussi présenter certains risques. Par exemples, des études canadiennes récentes ont montré que l'huile de lin causait un risque élevé de naissance prématurée et qu'un surplus de vitamines C et E pouvait nuire au fœtus.

Voyez également:

L'huile le lin quadruple le risque d'accouchement prématuré
Un surplus de vitamine C et E chez les femmes enceintes peut nuire au foetus
Le café augmente le risque de donner naissance à un bébé de faible poids

(1) Anxiolytique de la famille des benzodiazépines. Utilisé pour traiter l'anxiété, l'angoisse.

PsychoMédia avec source: Revue Prescrire.
Tous droits réservés.