Dans quelle mesure le stress réduit-il les chances de grossesse ?

Un niveau élevé de stress réduit les chances de grossesse, confirme une étude publiée dans la revue Fertility and Sterility.

Cecilia Pyper de l'Université Oxford a, avec des collègues britanniques et américains, mesuré les niveaux des hormones de stress adrénaline et cortisol chez 274 femmes planifiant de devenir enceintes.
Celles qui avaient les niveaux les plus élevés d'alpha-amylase (un indicateur des niveaux d'adrénaline) avaient des chances réduites de 12 % de devenir enceintes durant le mois courant comparativement à celles qui avaient les niveaux les moins élevés. Mais les niveaux de cortisol n'étaient pas liés à la fertilité.

D'autres facteurs affectant les chances de devenir enceinte, mentionnent les auteurs, sont l'âge, le tabagisme, l'obésité et l'alcool.

Psychomédia avec source: BBC
Tous droits réservés