Une sieste pendant la journée libère la mémoire à court terme pour de nouveaux apprentissages

Une sieste au cours de la journée améliore la capacité du cerveau d'intégrer de nouvelles informations, montre une étude présentée au congrès de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS).

Le chercheur en psychologie Matthew Walker, de l'Université de Californie à Berkeley, et ses collègues ont mené cette étude avec 39 jeunes adultes divisés dont la moitié faisait une sieste de 90 minutes à 14H00 et l'autre pas.
À 18H00 ceux qui avaient fait une sieste réussissaient légèrement mieux à différents tests cognitifs qu'avant la sieste alors que ceux n'en ayant pas fait voyaient leurs performances diminuer.

Ces résultats supportent l'hypothèse selon laquelle le sommeil est nécessaire pour vider la mémoire à court terme et faire de la place pour de nouvelles informations, explique Walker.

Des électroencéphalogrammes mesurant l'activité électrique du cerveau suggèrent que les informations temporairement stockées dans l'hippocampe (siège de la mémoire à court terme) sont transférées au cortex préfrontal pour être conservées plus longtemps durant le stade du sommeil, dit sommeil léger (stade 2).

Voyez également:

Un moyen facile d'améliorer la mémoire
Quels sont les stades (ou phases) du sommeil?

Psychomédia avec source: BBC