Pilules Yaz et Yasmin: Bayer doit payer 110 millions $ pour régler 500 plaintes sur 11 000

Le géant pharmaceutique allemand Bayer paiera au moins 110 millions $ pour régler près de 500 poursuites aux États-Unis concernant les risques pour la santé associés aux pilules contraceptives Yasmin et Yaz, indique Bloomberg.

Ces accords, qui n'ont pas encore été rendus publics, interviennent après qu'un juge fédéral de l'Illinois ait reporté le 9 janvier dernier un procès accusant Bayer de tromperies afin qu'un médiateur puisse tenter de négocier un règlement.

Bayer, qui aurait accepté de payer environ 220.000$ par cas, est accusé d'avoir fait la promotion de ces pilules comme étant plus sécuritaires que les produits rivaux tout en sachant qu'elles posaient un risque accru de caillots sanguins qui peuvent conduire à des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Des avocats mentionnent qu'au moins 50 décès liés à ces pilules ont été rapportés à la FDA de 2004 à 2008. Bayer ferait face à plus de 11.000 poursuites pour blessures causées par ses médicaments.

La FDA américaine a annoncé ce mois-ci que les pilules contraceptives contenant l'hormone drospirénone doivent maintenant être accompagnées d'un avertissement concernant le risque accru de caillots sanguins. Cette décision concerne les marques Beyaz, Safyral, Yasmin, Yaz et plusieurs autres telles que Gianvi, Loryna, Ocella, Syeda, et Zarah. (En France six marques contenant cette hormone sont Angeliq, Belanette, Convuline, Jasmine et Jasminelle et Yaz)

Voyez également:

Psychomédia avec source: Bloomberg. Tous droits réservés.