La méditation pourrait ralentir le vieillissement et réduire la mortalité

Selon une étude parue dans l'American Journal of Cardiologie, la méditation transcendantale prolonge la vie.

Il s'agit de la première étude du genre, à long terme et randomisée, auprès de 202 personnes ayant une pression sanguine moyennement élevée dont la moyenne d'âge était de 71 ans. Les participants étaient assignés au hasard à un groupe de méditation transcendantale, à un groupe de techniques behavirorales comme la présence cognitive ou la relaxation musculaire progressive ou à un groupe d'éducation en matière de santé. Les exercices devaient être pratiqués deux fois par jour à domicile.
Après 18 ans, comparativement aux deux groupes contrôles combinés, le groupe pratiquant la méditation présentait
- une réduction de 23 % du taux de mortalité de toutes causes
- une réduction de 40% du taux de mortalité de maladies cardio-vasculaires
- une réduction de 49% du taux de mortalité due au cancer.

Le programme de méditation réduit les facteurs de risque pour les maladies cardiaques et autres troubles chroniques tels que la pression sanguine, le tabagisme, le stress psychologique, les hormones de stress, le mauvais cholestérol et l'artérosclérose selon le chercheur principal de l'étude. Ces réductions ralentissent le processus de vieillissement.

Cette recherche réunissait des chercheurs de plusieurs universités américaines et était en partie financée par le National Institutes of Health's National Center for Complementary and Alternative Medicine.

Psychomédia avec source : American journal of cardiologie.