Une infection bactérienne à streptocoque causerait le trouble obsessionnel-compulsif

Des chercheurs israéliens considèrent avoir démontré qu'une bactérie streptocoque peut entraîner des dysfonctions cérébrales et le trouble obsessionnel-compulsif (TOC).

Presque tout le monde a déjà été exposé à la bactérie au cours de sa vie, indique la chercheuse. Mais il semble y avoir une fenêtre durant l'enfance durant laquelle une vulnérabilité permettrait qu'une infection à streptocoque entraîne le développement de troubles cérébraux.

En raison de l'exposition généralisée à la bactérie, il est difficile de démontrer le lien entre celle-ci et le TOC. Daphna Joel et ses collègues de l'Université Tel Aviv ont comparé des rongeurs exposés à la bactérie et non exposés.
Ceux qui ont été exposés manifestaient des comportements différents. Ils ont développé des problèmes d'équilibre et de coordination ainsi que des comportements compulsifs tels que des comportements de toilettage répétitifs.

Ils ont également développé un anticorps qui se déposait dans le cerveau, confirmant une hypothèse avancé précédemment par des chercheurs. L'anticorps streptococcique se liait aux récepteurs D1 et D2 du neurotransmetteur dopamine. Cette constatation est en concordance avec le fait que l'un des principaux médicaments utilisés pour traiter la chorée de Sydenham, un trouble moteur associé au streptocoque, cible ces mêmes récepteurs D2 de la dopamine.

"Nous avons pu montrer que ces anticorps se lient à des récepteurs dans le cerveau et modifient la façon dont certains neurotransmetteurs fonctionnent, menant à un dysfonctionnement cérébral et à des symptômes moteurs et comportementaux," dit la chercheuse.

"Cette percée pourrait conduire à de nouveaux modes de diagnostic de la maladie et fournir une nouvelle plate-forme pour les développeurs de médicaments visant à traiter ou guérir le TOC", considère-t-elle.

Voyez également:

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) lié aux anticorps contre une bactérie
Qu'est-ce que le trouble obsessionnel-compulsif (TOC)?

Psychomédia avec source:
Tel Aviv University
Tous droits réservés