Effet protecteur de l'exercice pour la maladie de Parkinson


Faire du sport réduirait de 50% le risque de maladie de Parkinson, mais chez les hommes uniquement. Ceux qui font de l'exercice régulier et vigoureux tôt dans leur vie adulte sont les plus protégés. Les plus actifs diminuent leur risque de 50%. >
Une équipe de chercheur a suivi pendant 14 ans, 125 000 femmes et hommes de plus de 50 ans. Ils ont analysé la place de l'activité physique dans leur quotidien. Pendant ces 14 années, 252 hommes et 135 femmes ont reçu le diagnostic de maladie de Parkinson.

L'activité physique protège les cellules cérébrales, particulièrement celles qui produisent la dopamine. Ces cellules sont justement celles qui sont détruites par la maladie.

Source: Neurology, 22 février 2005
(BBC News)

Pour discuter du défi d'intégrer l'activité physique au quotidien ou de l'adaptation à la maladie de Parkinson, visitez nos forums Modes de vie (Santé et bien-être) et Adaptation à la maladie ou à un handicap