Le ginkgo biloba pourrait augmenter le risque de crises d'épilepsie

Les personnes qui font de l'épilepsie devraient être avertie que la ginkgo biloba pourrait augmenter le risque de crises, indiquent des chercheurs allemands dans le Journal of Natural Products. Les chercheurs ont recensé 10 rapports écrits de crises liées à cette populaire plante médicinale.

Le ginkgo biloba est utilisé pour une variété de problèmes de santé tels que la dépression, les pertes de mémoire, les maux de tête et les vertiges.

Les chercheurs de l'Université de Bonn ont porté leur attention sur un composé de la plante appelé ginkgo toxine. Des données suggèrent que cette substance pourrait altérer un circuit de communication chimique lié aux crises d'épilepsie et potentiellement interférer avec l'efficacité des médicaments anti-épileptiques (anticonvulsivants).
Bien qu'il n'y ait pas de preuve définitive que le ginkgo biloba ait été la cause de l'augmentation des crises dans les cas rapportés, les consommateurs doivent être avertis de cette possibilité et les fabricants doivent se faire demander de tester les niveaux de toxine dans leurs produits de ginkgo biloba.

"Nous croyons que certaines plantes, par exemple le millepertuis, pourraient être liées à un risque plus élevé de crises d'épilepsie, mais il n'y a pas encore beaucoup de preuves de problèmes liés au ginkgo", dit le professeur John Duncan de la National Society for Epilepsy (britannique).

Une importante étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) en décembre dernier montrait que le ginkgo biloba n'aurait pas d'efficacité pour contrer le déclin cognitif lié à l'âge et le développement de la maladie d'Alzheimer.

Psychomédia avec source:
BBC

Voyez également:

Le ginkgo biloba ne réduirait pas les risques d'Alzheimer et de déclin cognitif