Quels sont les signes d'alerte d'un accident vasculaire cérébral (AVC)?

À l'apparition de certains signes indicateurs d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d'un accident ischémique transitoire (AIT), il est important de composer immédiatement le 15 (en France; 911 au Québec), rappelle la Société française neuro-vasculaire (SFNV) à l'occasion de la 9ième Journée mondiale de l'accident vasculaire cérébral se tenant le 29 octobre.

L'AVC survient quand la circulation sanguine est interrompue dans le cerveau à cause d'un blocage par un caillot (il s'agit de l'AVC ischémique qui représente 80% des AVC) ou de l’éclatement d'un vaisseau (AVC hémorragique). Privées d'oxygène et de nutriments, certaines cellules nerveuses sont endommagées et d'autres meurent.

L'accident ischémique transitoire (AIT) est un signe précurseur de l'AVC. Il est causé par une interruption, de brève durée, de la circulation du sang dans une partie du cerveau. Les signes apparaissent brutalement et disparaissent totalement en quelques minutes. L'AIT multiplie par 50 le risque de faire un AVC, indique la SFNV.

Les signes d'alerte les plus fréquents d'un AIT sont:

- une faiblesse ou une paralysie brutale d'un bras, d'une jambe, de la face ou d'une moitié du corps (hémiplégie);
- un trouble de la vision : perte de la vision d'un oeil ou perte de la vision sur la moitié du champs visuel;
- des difficultés à parler : gêne soudaine pour articuler, poour trouver les mots ou jargon avec des mots incompréhensibles.

Appeler le 15 pour rejoindre le SAMU permet d'instaurer le traitement adapté permettant de prévenir la récidive ou la survenue d'un accident plus grave (invalidant ou mortel).

Des facteurs de risque, indique la SFNV, sont l'hypertension le tabagisme, un niveau élevé de cholestérol et l'obésité.

Voyez également:

Psychomédia avec source: SFNV. Tous droits réservés.