Vaccin Gardasil (VPH): avis du Haut Conseil de la santé publique en réponse aux doutes (France)

Dans un avis du 21 octobre, qui vient d'être mis en ligne, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) recommande, afin de prévenir le cancer du col de l'utérus, la "poursuite de la vaccination contre les papillomavirus des jeunes filles âgées de 14 ans et le rattrapage jusqu’à l’âge de 23 ans chez les femmes n’ayant pas eu d’activité sexuelle ou l’ayant initiée depuis moins de un an."

Un collectif de médecins de l'île de la Réunion, Med'Océan, avait mis en doute les bénéfices du Gardasil dans une lettre adressée au ministre de la santé, Xavier Bertrand. Ce dernier a saisi le HCPS le 16 septembre.

Cette vaccination peut être effectuée indifféremment avec l’un ou l’autre des deux vaccins existants", conclut le Haut Conseil. Ces derniers sont le Gardasil (commercialisé par Merck & Co. aux États-Unis et par Sanofi Pasteur MSD en Europe) et le Cervarix de GlaxoSmithKline.

Le HCSP considère "qu'il n'existe aucune donnée actuelle susceptible de remettre en cause l'efficacité de ces vaccins ou de suggérer un caractère potentiellement délétère du vaccin dans certaines catégories de la population, en particulier de risque de survenue de cancer chez des femmes préalablement infectées". "Le suivi des effets secondaires notifiés dans les suites d’une vaccination HPV n’a révélé à ce jour, aucun signal de pharmacovigilance. ", précise-t-il.

Par ailleurs, un rapport confidentiel en date du 7 octobre du comité technique de pharmacovigilance de l'Afssaps recommanderait, rapporte 20 minutes.fr, de faire passer le Gardasil de la surveillance renforcée dont il fait l'objet depuis sa commercialisation à une surveillance dans le cadre habituel.

"Le taux de couverture vaccinale au 31 décembre 2010 était estimé pour les jeunes filles nées en 1993 (17 ans), 1994 (16 ans) et 1995 (15 ans) respectivement à 52,6%, 50,0% et 38,7% pour une dose de vaccin et à 36,0%, 33,4% et 20,3% pour trois doses (schéma recommandé)", indique le rapport du HCSP.

Avis du Haut Conseil de la santé publique

Voyez également:

Psychomédia avec sources: Haut Conseil de la santé publique, 20 minutes.fr Tous droits réservés.