Noël: attention aux jouets pour bébés contenant des substances cancérigènes (UFC-Que Choisir)

Sophie la Girafe et le Doudou Oui Oui font partie des jouets qui contiennent toujours des substances cancérigènes. À l'approche de Noël, l’association de consommateurs française UFC-Que Choisir publie, dans son numéro de décembre, les résultats de ses tests.

Près de la moitié des jouets testés (13 sur 30) contenaient des dérivés pétroliers (hydrocarbures aromatiques polycycliques ou HAP) ou des substances susceptibles d’être transformées en nitrosamines qui sont classés comme cancérogènes probables ou possibles.

Le doudou Oui-Oui contient des HAP et Sophie la Girafe libère dans la salive des précurseurs de nitrosamines. Les composés trouvés dans la Girafe sont interdits dans les tétines mais permis dans les jouets pourtant destinés à être mâchouillés.

Par ailleurs, plus de 20% des plastiques des jouets testés contenaient des "substituts aux phtalates n’ayant fait l’objet d’aucune évaluation toxicologique officielle et ne figurant pas dans la liste des additifs pouvant être utilisés dans les matériaux plastiques en contact avec les aliments".

Les valeurs limites permises au niveau européen (et qui seront pleinement applicables en 2013) pour les HAP et les nitrosamines sont trop élevées, estime l'association qui demande que, face au laxisme européen, la France renforce sa réglementation sur les jouets comme l'Allemagne l'a fait. L'association a aussi saisi l'ANSES pour une évaluation toxicologique des substituts aux phtalates trouvés.

Meilleure nouvelle toutefois: les 30 jouets testés ne contenaient pas de phtalates, formaldhéhyde, colorants azoïques et substances cancérogènes ou reprotoxiques interdites par la réglementation.

En décembre 2010, TF1 rapportait que 1/4 des jouets analysés par la Direction générale de la concurrence, de la consommation de répression des fraudes (DGCCRF) étaient non conformes et jugés dangereux. Le secrétaire d’État, Frédéric Lefebvre, appelait alors à des opérations coup de poing sur des produits ciblés tout au long de l'année 2011 afin de renforcer la pression sur des "importateurs peu scrupuleux". Les importations de jouets représentaient en 2010 plus de 40% du marché et parmi ces importations, 60% provenaient de Chine.

Voyez également:

Illustrations: Doudou Oui Oui, Sophie la Girafe

Psychomédia avec sources: UFC Que Choisir, TF1. Tous droits réservés.