Les gens optimistes sont en meilleure santé cardiovasculaire, selon une étude publiée dans la revue Health Behavior and Policy Review.

Rosalba Hernandez de l'Université de l'Illinois et ses collègues ont analysé des données concernant 5,100 personnes, âgées de 45 à 84 ans, suivies pendant 11 ans.

Après ajustement pour tenir compte de facteurs socio-demographiques et psychologiques, les participants se situant dans le quartile le plus élevé d'optimisme étaient 50% plus susceptibles d'avoir des scores de santé intermédiaires et 76% d'avoir des scores idéaux comparativement à ceux se situant dans le quartile le moins élevé.

Ces scores concernant l'alimentation, l'activité physique, l'indice de masse corporelle, le tabagisme, la glycémie (taux de sucre dans le sang) et le niveau de cholestérol total contribuaient au lien entre optimisme et santé.

Psychomédia avec sources: University of Illinois, Health Behavior and Policy Review
Tous droits réservés