Santé Canada a publié, le 31 juillet 2015, un communiqué rappelant l'importance d'utiliser les insectifuges (répulsifs) pour éviter les piqûres de moustiques, de mouches et de tiques de façon sécuritaire.

Les insectifuges aident à réduire les risques, tels que le virus du Nil occidental et la maladie de Lyme, rappelle Santé Canada, « mais il ne faut pas oublier que ce sont des pesticides qui doivent être utilisées en respectant le mode d'emploi. »

Conseils de sécurité

  • Porter des vêtements qui couvrent le plus possible et utiliser un insectifuge approuvé par Santé Canada (portant un numéro d'homologation sur l'étiquette).

  • Choisir les produits qui répondent le mieux à vos besoins. Par exemple, pour un bref séjour à l'extérieur, choisir un produit contenant une plus faible concentration et répéter l'application uniquement au besoin. (Plus la concentration est élevée, plus la protection est longue.)

  • Avant d'utiliser un insectifuge, lire et respecter à la lettre les directives sur l'étiquette. De nombreux insectifuges sont assortis de restrictions quant à l'utilisation sur les enfants et au nombre maximal d'applications permises en une journée.

  • Appliquer le produit en petite quantité et seulement sur les régions exposées et sur les vêtements. Ne jamais vaporiser d'insectifuge directement sur le visage. Vaporiser le produit sur vos mains et l'appliquer sur le visage. Ne répéter l'application qu'au besoin et selon les instructions figurant sur l'étiquette.

  • Maintenir tous les contenants d'insectifuge hors de la portée des enfants et des animaux de compagnie et superviser l'application d'insectifuge sur les enfants. Éviter d'appliquer de l'insectifuge sur les mains d'un enfant pour éviter qu'il s'en mette dans les yeux ou la bouche.

Produits recommandés par Santé Canada

  • DEET : « Les produits homologués contenant du DEET sont sécuritaires, à condition de bien respecter le mode d'emploi », indique notamment Santé Canada sur son site. Plus la teneur en DEET est élevée, plus la protection sera longue. Bien que le DEET protège à la fois des piqûres de moustiques et de tiques, la protection contre les moustiques est plus longue. Si vous voulez vous protéger contre les piqûres de tiques, utilisez un produit spécialement conçu à cet effet. »

    Adultes et enfants de plus de 12 ans :
    Concentration maximale en DEET de 30 % ; chaque application devrait offrir une protection efficace contre les moustiques pendant 6 heures.
    Enfants de 2 à 12 ans :
    Concentration maximale de 10 % et jusqu'à 3 applications par jour. Chaque application devrait offrir une protection efficace contre les moustiques pendant 3 heures.
    Enfants de 6 mois à 2 ans :
    Concentration maximale de 10 % et une seule application par jour. Chaque application devrait offrir une protection efficace contre les moustiques pendant 3 heures.
    Enfants de moins de 6 mois :
    Pas d'insectifuge contenant du DEET sur un nourrisson de moins de 6 mois. Installez plutôt une moustiquaire autour du berceau, du parc ou de la poussette.
  • P-menthane-3,8-diol : jusqu'à 2 heures de protection contre les moustiques et jusqu'à 5 heures contre les mouches noires. Éviter de les utiliser sur un enfant de moins de 3 ans. On peut les appliquer 1 ou 2 fois par jour.

  • Huile de soya : les insectifuges inhibiteurs contenant 2 % d'huile de soya offrent 3 heures et demie de protection contre les moustiques et jusqu'à 8 heures contre les mouches noires. Aucune restriction concernant l'âge ou la fréquence d'utilisation ne s'applique à ces produits.

  • Citronnelle : protection contre les piqûres de moustiques de 30 minutes à 2 heures. À éviter sur les nourrissons et les jeunes enfants. Certains de ces produits comportent des limites quant au nombre d'applications par jour. Lire le mode d'emploi sur l'étiquette avant de les utiliser

Produits à éviter

« Les produits suivants sont déconseillés, soit parce qu'ils sont peu efficaces ou que leur effet est de trop courte durée, soit parce qu'ils peuvent être nocifs » :

  • les dispositifs électroniques ou à ultrasons ;
  • les dispositifs d'électrocution de type « bug zapper » ;
  • les bracelets, colliers et bandes aux chevilles imprégnés d'insectifuge ;
  • les pièges qui attirent les moustiques par l'odeur ;
  • le pélargonium odorant ou géranium citronnelle ;
  • la vitamine B1 prise par voie orale ;
  • les produits combinant hydratant pour la peau et insectifuge.

Psychomédia avec sources : Santé Canada, Santé Canada (Insectifuges).
Tous droits réservés