Sclérose en plaques: résultats d'essai clinique du tériflunomide (Aubagio)

Le médicament oral Tériflunomide (Aubagio) du géant pharmaceutique français Sanofi-Aventis réduirait de manière "significative" le taux de récidive annuel chez les personnes atteintes de sclérose en plaques récurrente, selon les résultats d'un essai clinique de phase III (dernière phase avant les demandes d'autorisation de mise sur le marché) présentés lors du congrès annuel de l’ECTRIMS (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis) à Göteborg, en Suède.

Dans cette étude d'une durée de 2 ans, les récidives étaient réduites de 31% annuellement comparativement au placebo et le risque de progression du handicap était diminué de 30 % pour la dose de 14 mg et de 24% pour celle de 7 mg.
Les effets secondaires les plus fréquents étaient des diarrhées, des nausées et une chute des cheveux d'intensité faible à modérée. Aucune "infection opportuniste sévère" n'a été observée pendant la période du traitement.

Le mois dernier, un autre médicament oral, le Gilenia (fingolimod, Gilenya aux États-Unis) du groupe pharmaceutique suisse Novartis a obtenu une autorisation de mise sur le marché aux États-Unis. Il battait ainsi de vitesse le laboratoire allemand Merck qui est en attente d'autorisation aux États-Unis et en Europe, pour son médicament oral Movectro (cladribine).

D'autres médicaments en développement, qui pourraient entrer sur le marché dans un an ou deux, sont le laquinimod de Teva et le BG-12 (dimethyl fumarate) de Biogen.

Voyez également:

Le médicament oral Gilenia (fingolimod) contre la SEP de Novastis autorisé aux États-Unis

Psychomédia avec sources:
Pharma Times, Sanofi-Aventis
Tous droits réservés