Le travail de nuit chez les jeunes lié au risque de sclérose en plaques

Le travail de nuit chez les jeunes est lié à un risque accru de sclérose en plaques, selon une étude suédoise publiée dans la revue Annals of Neurology.

Anna Hedström de l'Institut Karolinska de Stockholm et ses collègues ont analysé des données de deux études: l'une menée avec plus de 1300 personnes atteintes de la maladie et 2900 personnes en santé; l'autre avec plus de 5000 personnes atteintes et 4500 personnes en santé.

Celles qui avaient travaillé de nuit pendant des périodes prolongées avant l'âge de 20 ans avaient un risque doublé de développer la maladie. Alors que le travail de nuit chez les plus de 20 ans n'influençait pas le risque.

Les chercheurs attribuent ces résultats aux effets sur le système immunitaire du dérèglement des rythmes circadiens et du manque de sommeil.

Des études précédentes ont montré un lien entre le travail de nuit et un risque accru de troubles de la thyroïde, de maladies cardiovasculaires et de cancer.

Voyez également:

  • Psychomédia avec source: Medical News Today. Tous droits réservés.