Orgasme: certaines femmes avantagées génétiquement

La capacité des femmes d'atteindre l'orgasme serait influencée par les gènes, ce qui n'exlut nullement les influences culturelles, sociales et psychologiques.

Environ 4000 femmes jumelles identiques et non-identiques du Royaume-Uni, dont la moyenne d'âge était d'environ 50 ans, ont rempli un formulaire confidentiel. Les jumelles non-identiques ont en commun une éducation semblable. Les jumelles identiques partagent en plus le même bagage génétique (leurs gènes sont identiques).

La recherche a montré que l'orgasme lors de la pénétration est rare pour plusieurs femmes:
- 32% rapportaient être incapables d'atteindre l'orgasme lors de la pénétration plus qu'une fois sur quatre. La moitié d'entre elles ne l'atteignent jamais.
- 14% rapportaient toujours atteindre l'orgasme lors de la pénétration.

Une plus grande proportion des femmes sont capables d'atteindre l'orgasme par la masturbation:
- 34% l'atteignent toujours
- 21% sont incapables de l'atteindre plus qu'une fois sur quatre. Deux tiers d'entre elles ne sont jamais capables de l'atteindre.

Les résultats étaient les mêmes pour le groupe de jumelles identiques et le groupe de jumelles non-identiques. Cependant, il y avait moins de variation dans la fréquence des orgasmes que se soit lors de la pénétration ou par masturbation entre jumelles identiques qu'entre jumelles non identiques, ce qui suggère clairement une influence génétique.

Les chercheurs estiment qu'entre 34% et 45% de la variation dans la capacité d'atteindre l'orgasme pouvait être expliquée par la différence génétique (donc biologique) sous-jacente.

Psychomédia avec source:
WebMD

Voyez également:

Des variations génétiques influencent le désir sexuel
Les femmes ont-elles toutes un point G?
Les exercices de Kegel pour plus de plaisir sexuel
DOSSIER: Couple et sexualité