Entente entre Bayer et EndoCeutics (Québec) pour un médicament qualifié de viagra féminin

La compagnie pharmaceutique EndoCeutics, située dans la ville de Québec, vient de conclure une entente de $330 millions avec la compagnie Bayer pour la Phase III de développement clinique et la commercialisation de la Déhydroépiandrostérone (DHEA) comme traitement pour l'atrophie vaginale et la dysfonction sexuelle associées à la ménopause.

Le médicament, qualifié de «viagra féminin», mis au point par le Dr Fernand Labrie qui dirige EndoCeutics, augmente les taux d'une molécule déjà présente dans l'organisme, la DHEA, parfois dite hormone de jeunesse.
"EndoCeutics Inc. est en charge des études cliniques de Phase III sur la DHEA contre l'atrophie vaginale et la dysfonction sexuelle. Bayer sera ensuite responsable d'obtenir l'homologation par les organismes réglementaires de santé et en charge de la commercialisation du traitement développé", précise un communiqué d'EndoCeutics. "EndoCeutics Inc. accorde à Bayer la licence exclusive et mondiale pour le développement, la fabrication et la commercialisation du produit développé. EndoCeutics Inc. a toutefois réservé une option pour la commercialisation au Canada".

Le nom commercial prévu du médicament est Vaginorm, sous réserve d'approbation par les autorités de santé. Il pourrait être disponible d'ici 3 à 4 ans si les résultats des essais cliniques sont positifs.

Voyez également:

Ménopause et sexualité: pas seulement une question d'hormones
DOSSIER Psychomédia : Ménopause (symptômes, adaptation, traitements, ...)
Les médicaments pour l'amélioration du désir et du plaisir sexuels chez la femme

Psychomédia avec sources:
EndoCeutics, Radio-Canada, La Presse Canadienne
Tous droits réservés