Excuses insuffisantes suite aux propos homophobes sur le patineur Johnny Weir

Insatisfait des excuses prononcées ce matin par Claude Mailhot et Alain Goldberg, le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) songe à déposer une plainte devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Le CQGL avait exigé des excuses publiques suite aux propos jugés "outranciers et homophobes" tenus par le commentateur et l'animateur au sujet du patineur artistique américain Johnny Weir dans le cadre de l'émission "Le réveil olympique" diffusée mercredi à RDS.
Alain Goldberg a affirmé, indique un communiqué du CQGL, que Weir laisse une image assez amère pour le patinage artistique, qu'il est un très mauvais exemple "car le monde va penser que tous les garçons qui pratiquent ce sport vont devenir comme lui". Les deux hommes ont argumenté à l'effet que "Weir devrait passer des tests pour vérifier sa masculinité ou sa féminité". Enfin, l'animateur s'est demandé si "Weir ne devrait pas être en compétition chez les femmes".

"Ces hommes ont porté atteinte non seulement à l'intégrité de l'athlète, mais aussi à celle de gais et d'hétérosexuels qui ne correspondent pas aux stéréotypes sociaux", considère le Conseil.

Ce matin, M. Mailhot s'est amendé succinctement: «Il semblerait que, quand nous avons parlé des vêtements hier, cela a choqué certaines personnes, ce n’était certainement pas le but. Si vous vous êtes sentis critiqués, on s’en excuse».

Johnny Weir s'est classé 5e aux jeux olympiques d'hiver de Torino en 2006, a été champion national américain 3 fois et médaillé de bronze mondial en 2008.

Voyez également:

Hétérosexuel(le), bisexuel(le), gai ou lesbienne? Faites le test

Psychomédia avec sources:
Le Journal de Québec, Conseil Québécois des Gais et Lesbiennes