Une proportion élevée d'Américains ne croit pas à la théorie de l'évolution, selon un sondage téléphonique réalisé par le Pew Research Center auprès de 1,983 personnes constituant un échantillon représentatif de la population (1).

60% des Américains croient que "les humains et les autres êtres vivants ont évolué au fil du temps" alors que 33 % rejettent l'idée d'évolution, croyant que "les êtres humains et les autres êtres vivants ont existé dans leur forme actuelle depuis le début des temps". Ces proportions sont stables depuis 2009.

Environ la moitié de ceux qui croit à l'évolution humaine sont d'avis qu'elle "est due à des processus naturels tels que la sélection naturelle" (ce qui représente 32% de l'ensemble de la population).

Mais environ un quart (24%) de l'ensemble de la population croit "qu'un être suprême a guidé l'évolution des êtres vivants dans le but de créer les humains et les autres être vivants dans la forme qu'ils existent aujourd'hui" (concept de design intelligent).

43 % des républicains et 67 % des démocrates croient que les humains ont évolué au fil du temps.

Une étude de l'Université du Michigan publiée en 2006 indiquait que dans des pays comme l'Islande, le Danemark, la Suède et la France, 80% ou plus des adultes acceptent le concept d'évolution.

(1) Des analyses statistiques ont déterminé combien de personnes choisies au hasard doit inclure un échantillon pour que les résultats soient représentatifs de la population, c'est-à-dire que les résultats d'un échantillon à l'autre varient très peu. Le nombre de personnes de l'échantillon détermine la marge d'erreur des résultats. Dans le présent sondage, la marge d'erreur est de 3%.

Psychomédia avec source: Pew Research.
Tous droits réservés