Qu'est-ce que la méthamphétamine?

La méthamphétamine est une drogue appartenant à la catégorie des stimulants et ayant un haut potentiel de dépendance. Elle est chimiquement apparentée à l'amphétamine, mais ses effets sur certains systèmes du cerveau durent plus longtemps et sont plus toxiques.

Connue sous différents noms comme « speed », « meth », « crystal meth » et « chalk », elle se présente sous forme de poudre blanche inodore, amère et cristalline qui se dissout facilement dans l'eau ou l'alcool. Elle peut être reniflée, avalée, injectée ou la fumée.
Lorsqu'elle est fumée, elle est souvent appellée « ice », « crank », « cristal », « glass » ou « Tina » en raison de ses cristaux transparents et stratifiés. Elle se fume dans une pipe, comme le crack. La fumée n'a pas d'odeur et laisse un résidu, qui se fume à son tour. Le «crystal meth» constitue une forme particulièrement nocive de la méthamphétamine puisqu’elle est presque pure, à 80%.

Lorsqu'elle est fumée ou injectée, elle amène une sensation intense, appelée "rush" ou "flash" qui ne dure que quelques minutes et est décrit comme extrêmement plaisant. Prise oralement ou nasalement, elle produit une euphorie ou "high", mais pas de rush.

La méthamphétamine amène la libération de fortes concentrations de dopamine (un neurotransmetteur) dans des zones du cerveau régissant l'humeur et les mouvements. Elle a un effet neurotoxique, endommageant les cellules du cerveau contenant de la dopamine et de la sérotonine (un autre neurotransmetteur). Avec le temps, la méthamphétamine semble amener une réduction des niveaux de dopamine, ce qui peut amener des symptômes comparables à ceux de la maladie de Parkinson.

Les effets sur le système nerveux central incluent: une vigilance accrue, une augmentation de l'activité physique, une réduction de l'appétit, une respiration accélérée, une hyperthermie et une europhorie. D'autres effets possibles incluent l'irritablité, l'insomnie, la confusion, les tremblements, les convulsions, l'anxiété, la paranoia et l'agressivité. L'hyperthermie et les convulsions peuvent éventuellement entraîner la mort.

Plusieurs consomment la méthamphétamine pour être capables de travailler de longues heures ou pour perdre du poids.

Cette drogue est aussi associée, davantage que d'autres, à la sexualité. Dans une recherche publiée dans le Journal of Substance Abuse Treatment, 464 utilisateurs d'alcool, d'héroïne, de cocaïne et de méthamphétamine étaient questionnés sur les liens entre la drogue qu'ils utilisaient et la sexualité. Les consommateurs de méthamphétamine étaient les plus susceptibles de dire qu'elle augmentait leur plaisir sexuel et leurs activités sexuelles. Ils étaient aussi plus susceptibles de dire qu'ils s'étaient engagés dans des comportements sexuels risqués. Il n'y avait pas beaucoup de différence entre les réponses des hommes et des femmes.

PsychoMédia avec sources:
WebMd
Santé Canada

Voyez également:
L'ecstasy et la meth causent des dommages similaires à des blessures au cerveau