La consommation prolongée de cannabis liée à des symptômes psychotiques

Une consommation prolongée de cannabis est liée à un risque accru de symptômes psychotiques, d'hallucinations (auditives et visuelles) et de délires, selon une étude australienne publiée dans les Archives of General Psychiatry.

John McGrath de l'Université de Queensland et ses collègues ont mené cette étude avec 3800 jeunes âgés en moyenne de 20 ans. Environ 14 % rapportaient consommer du cannabis depuis au moins six ans.
Ils avaient un risque 2 fois plus élevé de présenter des symptômes psychotiques que ceux qui n'en avaient jamais consommé. Le risque d'hallucinations était 2 fois plus élevé et celui de délires 4 fois. Plus la consommation avait été longue, plus le risque était élevé.

Dans une analyse séparée, les chercheurs ont étudié le lien entre cannabis et symptômes psychotiques chez 228 paires de jumeaux parmi les participants. Le lien persistait, ce qui montrait qu'il était peu susceptible d'être dû à des influences génétiques ou environnementales non mesurées.

Les chercheurs considèrent toutefois que ces résultats ne doivent pas être interprétés comme indiquant un lien simple unidirectionnel entre consommation de cannabis et psychose. Par exemple, les participants qui avaient vécu des hallucinations tôt dans la vie étaient aussi plus susceptibles d'avoir consommé plus longtemps et plus fréquemment. Le lien entre cannabis et psychose est complexe, concluent-ils.

Voyez également:

Le cannabis augmente les risques de schizophrénie
Cannabis: dommages au cerveau liés à une consommation importante
Schizophrénie: les oméga-3 préviendraient les épisodes de psychose

Psychomédia avec source: Medical News Today.
Tous droits réservés.