Des variations génétiques influencent le tabagisme

Des variations génétiques individuelles influence le tabagisme, en particulier sur le nombre de cigarettes fumées quotidiennement, qui est un indicateur de la dépendance au tabac, montrent trois études publiées dans la revue Nature Genetics.

L'Équipe de Kari Stefansson de la firme privée deCODE (Islande), associée à des chercheurs internationaux, a découvert des petites variations génétiques (une simple lettre ou "SNP" du code génétique) sur les chromosomes 8 et 19 qui augmentent chez les fumeurs le nombre de cigarettes fumées quotidiennement.
Ces variations sont fréquentes. Chez les fumeurs, chaque copie de ces variations est associée à une petite augmentation de la quantité de cigarettes fumées (de l'ordre d'une demi-cigarette par jour), mais aussi à une hausse d'environ 10% du risque de cancer du poumon.

Des études précédentes ont montré des variations génétiques associées au risque de cancer du poumon, situées sur le chromosome 15.

Deux autres études de l'université de Caroline du Nord (Etats-Unis) et de l'université d'Oxford (Grande-Bretagne) ont également identifié des variations génétiques, notamment sur le chromosome 15, associées à la quantité de cigarettes fumées.

Voyez également:

Un gène influence l'effet des premières cigarettes et l'addiction
Quelle est l'efficacité du Champix, médicament d'aide au sevrage du tabac?
DOSSIER Psychomédia: Arrêter de fumer

Psychomédia avec source:
RTL.info