Tabagisme: variations génétiques, cancer du poumon et addiction

Des chercheurs américains et européens ont identifié des variations génétiques qui augmentent le risque de cancer du poumon chez les fumeurs et les anciens fumeurs.

Trois équipes différentes, dont les travaux sont publiés dans les revues Nature and Nature Genetics, ont identifié deux régions de variations sur le chromosome 15. Ces variations sont fréquentes dans la population mais elles augmentent le risque du cancer du poumon chez les fumeurs seulement. Selon l'une des équipes, ces variations génétiques pourraient agir en favorisant l'addiction à la nicotine.
Les fumeurs ou anciens fumeurs qui ont deux copies (une héritée de chaque parent) de ces deux variations, ce qui est le cas d'environ 15%, ont un risque plus élevé de 70% à 80%. Alors que ceux qui portent une seule copie de chaque variation ont un risque augmenté de 28%.

Les travaux de l'une de ces équipes (celle de la Icelandic company deCODE Genetics), suggèreraient que les variations favorisent la dépendance à la nicotine.

Mais une autre équipe, incluant des chercheurs des universités de Cambridge et Johns Hopkins, croit qu'il est plus probable que les variations interagissent directement avec le tabac pour causer le cancer du poumon. Cela pourrait être en augmentant la probabilité que la nicotine déclenche la division incontrôlée des cellules associée au cancer.

Les fumeurs qui ne portent pas ces variations sont tout de même 14 fois plus à risque du cancer du poumon que les personnes n'ayant jamais fumé et dont le risque est inférieur à 1%.

Voyez également:

Les cigarettes contiennent de plus en plus de nicotine
La combinaison alcool et tabac est particulièrement néfaste
Nicotine: la première réaction plutôt que la personnalité prédit l'addiction
L'addiction à la nicotine influencée génétiquement
Champix (médicament anti-tabac): avertissements de risque suicidaire
DOSSIER : Toxicomanies : Nicotine

PsychoMédia avec source:
BBC