La dépression bipolaire souvent prise pour une dépression majeure

Une récente recherche identifie 4 facteurs possiblement indicateurs de trouble bipolaire chez les gens qui ont été traités sans succès avec des antidépresseurs pour une dépression.

Une dépression bipolaire peut être difficile à identifier parce que les symptômes sont souvent confondus avec ceux de la dépression majeure.

Les résultats de cette recherche coïncident avec d'autres qui suggèrent que près de la moitié des patients ayant un trouble bipolaire reçoivent d'abord un diagnostic de dépression majeure. Les gens doivent souvent composer avec leurs symptômes jusqu'à 10 ans avant de recevoir le diagnostic adéquat.
Un traitement inapproprié dû à un mauvais diagnostic peut être dommageable pour les patients en rendant la maladie plus difficile à traiter. Il a été montré que les antidépresseurs seuls peuvent induire un épisode de manie ou d'hypomanie chez certains patients qui sont en dépression bipolaire. Les gens qui ont un trouble bipolaire non traité peuvent vivre une plus grande fréquence d'épisodes dépressifs et maniaques, causant des perturbations significatives dans leurs vies personnelle et professionnelle.

La recherche montre que, chez les gens qui ont déjà reçu un diagnostic de dépression majeure, il y a une probabilité accrue de présence d'un trouble bipolaire lorsqu'ils présentent de l'anxiété, un sentiment que les gens leur sont hostiles, une histoire familiale de trouble bipolaire et des problèmes légaux.

43% des gens chez qui se retrouvaient 3 de ces facteurs de risque (incluant le diagnostic de dépression majeure) présentaient un trouble bipolaire selon un test d'évaluation reconnu. 1/3 des patients dont la médication antidépressive n'avait pas fonctionné, chez qui on avait diagnostiqué de l'anxiété et qui sentaient que les gens leur étaient hostiles avaient un trouble bipolaire.

Voyez également:


Psychomédia avec source: Eurekalert