Trouble bipolaire: une cause biologique possible sur laquelle agit le lithium

L'analyse génétique la plus importante à ce jour pour le trouble bipolaire suggère que les mécanismes contrôlant l'équilibre du sodium et du calcium dans les cellules nerveuses soient impliqués dans la maladie.

La capacité des cellules nerveuses de produire des influx nerveux (c'est-à-dire d'émettre des signaux de cellules en cellules), dépend de ce délicat équilibre, dit Pamela Sklar de l'Université Harvard qui a dirigé la recherche.

Les chercheurs ont identifié deux gènes liés à la maladie. Ces gènes programment la production de deux protéines qui jouent un rôle dans l'équilibre du calcium et du sodium en étant impliquées dans le contrôle des entrées et sorties à travers les membranes des cellules nerveuses.
Ces protéines avaient déjà été identifiées comme étant des cibles probables de médicaments utilisés pour le traitement de la maladie.

Une variation dans un gène appelé Ankyrin 3 (ANK3) présentait le lien le plus important avec le trouble. La protéine contrôlée par ce gène fait partie du mécanisme qui est déterminant pour déclencher un influx nerveux dans une cellule nerveuse (neurone). Un coauteur de la recherche avait montré l'an dernier que le lithium (Téralithe), le médicament le plus courant pour traiter la maladie, réduisait l'expression de ce gène.

Le deuxième gène montrant un lien important avec la maladie, le gène CACNA1C, est impliqué dans le canal du calcium. Cette protéine interagit avec un médicament pour l'hypertension qui a aussi été utilisé comme traitement pour le trouble bipolaire.

Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Genetics.

Voyez également:

DOSSIER: Trouble bipolaire
DOSSIER: Médicaments pour le traitement du trouble bipolaire

Illustration: Society for Neuroscience. Le sodium et le calcium sont des ions (oranges sur l'illustration) que certaines protéines, constituant les canaux ioniques, peuvent laisser passer.

Psychomédia avec source: Science Daily