Un lien entre trouble bipolaire et hypertension

La prévalence de l'hypertension est plus grande chez les personnes atteintes d'un trouble bipolaire que dans la population générale, ce qui expose à un risque accru de maladies cardio-vasculaires, selon une étude présentée au congrès de l'American Psychiatric Association.

Des études précédentes avaient déjà montré une fréquence plus élevée de troubles cardiométaboliques, incluant les maladies cardiaques, le syndrome métabolique et les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes souffrant d'un trouble bipolaire (auparavant appelé psychose maniaco-dépressive).
Dale D'Mello de l'Université d'État du Michigan et ses collègues ont mené cette étude avec 99 hommes et femmes atteints du trouble. La pression artérielle moyenne des participants était de 137/83 et leur indice de masse corporelle (IMC) était de 30, 37 % étant obèses (l'obésité est définie comme étant un IMC de 30 ou plus). La prévalence du tabagisme était aussi élevée.

45 % présentaient une hypertension comparativement à 30,5 % dans la population générale (selon une étude précédente). Ceux qui faisaient de l'hypertension étaient plus âgés (44 ans comparativement à 37) et plus obèses (IMC de 33 comparativement à 28).

Ceux qui faisaient de l'hypertension avaient aussi un score moyen plus élevé sur une échelle de manie et leur trouble était apparu plus précocement (24 ans comparativement à 29).

Certains médicaments neuroleptiques (antipsychotiques), que des participants pouvaient avoir pris plus tôt dans leur vie pourraient avoir conduit au syndrome métabolique, note le chercheur. La maladie elle-même pourrait aussi être liée à l'hypertension. Des études supplémentaires sont nécessaires.

Voyez également:

Le trouble bipolaire associé à un risque accru de divers problèmes de santé
Le trouble bipolaire lié à un risque accru de décès précoce dû à des maladies
DOSSIER : Trouble bipolaire (psychose maniaco-dépressive)

Psychomédia avec source:
Medpage Today
Tous droits réservés