MARIKO (arrache ses cheveux)

Réponse à: MARIKO (arrache ses cheveux)

Surnom: MARIKO
Pays: Canada
Âge: 45
Sexe: féminin

Je suis très déçue.... pas de réponse encore une fois.

Je ne comprends pas, j'ai posé une question au sujet de ma fille de 20 ans qui s'arrache des cheveux. ... simplement si je - nous avec mon mari - pouvons l'aider ! Aussi, pour essayer de comprendre la raison de son comportement qui dure depuis plusieurs années.

Vous dites avoir beaucoup de questions à répondre et tenter de varier les questions. J'ai pourtant l'impression de lire souvent sur des sujets très semblables d'une semaine à l'autre.

Si vous ne répondez pas parce que vous avez déjà abordé ce sujet, auriez-vous l'amabilité de m'indiquer où je dois vous lire.

Merci quand même

J'ai une fille de 20 ans qui s'arrache des cheveux depuis l'âge de 13 ans. Cette manie a commencé avec le rejet d'une amie vécu en secondaire I. Bien qu'elle se soit remise de cet épisode, elle a toujours continué à s'arracher des cheveux.

Elle ne veut pas vraiment qu'on lui en parle, elle détourne la conversation. Elle m'a déjà confié qu'elle s'arrache des cheveux quand elle est couchée; se peut-il que ce geste soit devenu inconscient. Elle a déjà couché avec des gants pour cesser.

Elle est pourtant une très belle jeune femme, qui réussit bien sa vie : vie scolaire, amoureuse, au travail, etc....

On s'aperçoit tout de même qu'elle a continuellement de petites repousses sur le dessus de la tête; elle s'en arrache beaucoup. Elle a déjà une chevelure remarquable mais....très clairsemée !

Peut-on l'aider ?

Merci

Bonjour Mariko,

Beaucoup de gens ne recevrons pas de réponses à leur question et nous en sommes désolés. Beaucoup de ceux qui reçoivent une réponse ne la reçoivent pas dans la semaine qui suit leur question. Comme Georges-Henri Arenstein l'a expliqué à une autre personne il y a peu de temps, l'équipe de professionnels qui répondent aux questions est limitée. J'ajouterais à cela que le service que nous offrons est bénévole. Il faut déjà quelques heures chaque semaine pour tout lire et choisir les questions auxquelles chacun de nous se sent capable de répondre selon ses compétences et ses disponibilités. Nous avons tous des sujets avec lesquels nous sommes plus à l'aise et d'autres qui nous demandent un peu de recherche... Ceci dit, vous avez raison, votre question soulève un problème auquel nous n'avons pas eu souvent l'occasion de répondre.

Le comportement que vous rapportez chez votre fille est un comportement d'automutilation. Vous identifiez le point de départ de ce comportement, c'est-à-dire le rejet qu'elle a vécu à l'âge de 13 ans. L'adolescence est une période où l'image de soi est en changement et souvent, l'estime de soi est fragile durant cette période. Le rejet qu'a vécu votre fille a certainement affecté son estime de soi et peut avoir entraîné différents sentiments de peine, de colère, d'anxiété. Il semble que votre fille ait retourné contre elle ces sentiments négatifs.

Pourquoi votre fille maintient-elle ce comportement encore aujourd'hui alors qu'elle est belle et qu'elle réussit bien sa vie dans tous les domaines ? Parce que l'automutilation peut être maintenue à cause de l'anxiété et de la faible estime de soi. Etre belle et bien réussir ne garantit pas que l'on soit heureux, que l'on s'aime et que l'on se sente assez fort intérieurement pour faire face à notre quotidien. Il est fort possible que votre fille malgré sa réussite éprouve encore des difficultés d'estime de soi et surtout qu'elle vive de l'anxiété.

Oui il est possible que ce geste soit devenu inconscient, il peut aussi « être plus fort qu'elle » c'est-à-dire qu'elle peut ressentir le besoin de s'arracher les cheveux. Nos réactions émotionnelles s'imprègnent en nous et quand l'émotion revient, le comportement revient aussi. L'important est de comprendre qu'il y a une émotion sous-jacente à ce comportement. Ce comportement a été appris et renforcé pendant longtemps comme première réponse à l'anxiété ou tout autre émotion qui a pu être créée par le rejet vécu. Il est possible de faire cesser ce comportement en prenant conscience de ce phénomène et en apprenant d'autres façons de réagir.

Comment pouvez-vous aider votre fille ? Je comprends votre inquiétude en tant que parent de voir un tel comportement chez votre fille. Cependant, il sera difficile de l'aider si elle ne veut pas en entendre parler. Bâtir une estime de soi solide et gérer son anxiété n'est pas une tâche qui peut être accomplie par un autre que soi-même. Vous pouvez cependant exprimer à votre fille que son comportement vous inquiète, lui expliquer que c'est parce qu'elle est importante pour vous et que vous souhaiteriez qu'elle soit heureuse et bien dans sa peau. Si elle ne vous écoute pas, vous pouvez toujours le lui écrire. Vous pouvez lui dire que vous savez qu'elle peut cesser ce comportement et que vous êtes prêts à l'aider. Dites-lui ce que vous avez envie de lui dire avec votre c ur. L'important est de garder une attitude aimante et lui faire confiance. C'est à elle de prendre les moyens pour faire cesser son comportement, mais vous pouvez lui offrir votre support. Une psychothérapie pourrait certainement l'aider à prendre conscience de ses émotions et de ses réactions et arriver à briser ce mode de fonctionnement. Elle pourra développer d'autres réactions plus saines où elle ne retournera pas contre elle l'anxiété et les autres émotions qu'elle vit. Elle pourra aussi développer son estime de soi, se bâtir un soi plus fort. Si votre fille opte pour une psychothérapie, elle doit s'informer auprès du psychologue sur sa capacité de traiter un tel problème.

Je vous souhaite bonne chance Mariko, à vous et à votre fille.

Stéphanie Deslauriers, Psychologue

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

bonjour, trichotillomane

bonjour,

trichotillomane depuis des années et je lie et relie toujours la même chose, il n'y a aucun traitement pour cela car j'ai tout fait je dit bien tout! oui c'est dur a dire mais c'est la réalité, sois on l'accepte ou sois on ne l'accepte pas.
Moi ce qui me désole, c'est qu'il n'y a aucune recherche sur cette maladie si on peu appeler cela une maladie (toc)
car tout viens du cerveau et ça j'en suis sur! car on le ressent, c'est quand même une pathologie psy, donc tout se passe dans la tête bref! Les chercheurs on bien trouvé une solution au problème de la maladie Parkinson, alors pourquoi ne cherchons pas le problème des trichotillomane, car on souffre et on souffre vraiment jusqu'à nous gâcher la vie... Car on ne vie pas vu que ça nous empêche d'avancer et on est vraiment seule face a cette ttm.

j'espère qu'un jours les chercheurs s'intéresseront à se problème, moi j'ai 43 ans et je suis trichotillomane depuis l'âge de 13 ans et jusqu'à aujourd'hui je n'ai aucune vie sociale et professionnelle.

Cordialement.