Colorants alimentaires liés à une baisse de concentration et à l'hyperactivité

Une recherche de l'Université Southampton (Grande-Bretagne) menée pour la Food Standards Agency (FSA) a analysé l'effet de certains agents de conservation et colorants présents dans les bonbons, les boissons gazeuses et la nourriture préparée couramment consommés par les enfants. Elle montrerait un lien entre ces additifs et certains problèmes de comportements.

La Food Standards Agency (FSA) a fait savoir qu'elle ne ferait pas de recommandation formelle tant que les résultats ne seraient pas publiés dans quelques mois.
Mais des experts indépendants conseillent aux parents d'éliminer les aliments qui en contiennent de l'alimentation de leurs enfants.

Ces résultats sont consistants avec ceux d'une étude parue en 2000 (l'étude Isle of Wight) qui montrait que "des changements significatifs pouvaient être apportés dans le comportement des enfants en éliminant les colorants et les additifs de leur alimentation et que tous les enfants bénéficieraient de ces changements. La recherche montrait un lien entre ces produits et des problèmes tels qu'une moins bonne concentration, de l'hyperactivité ainsi que des réactions allergiques.

Le comité de la Food Standards Agency avait toutefois décidé en 2002 que la recherche n'était pas concluante. Une nouvelle étude de la part d'experts indépendants avait été commandée.

Des colorants et un agent de conservation, le benzoate de sodium, ont été testés chez des enfants de trois ans ainsi que de sept et huit ans. Les quantités utilisées dans la recherche étaient celles que les enfants peuvent prendre en moyenne quotidiennement.

Alors que ces additifs sont couramment utilisés en Grande-Bretagne et approuvés par l'Union européenne, certaines couleurs sont bannies dans les pays scandinaves et aux États-Unis.

Voyez également:

Un lien clair entre additifs alimentaires et hyperactivité chez les enfants
DOSSIER Déficit d'attention et hyperactivité

Psychomédia avec source:
BBC News