Les antidépresseurs inefficaces pour prévenir les rechutes d'anorexie

Dans une récente recherche, le Prozac, un antidépresseur souvent prescrit pour le traitement de l'anorexie, s'est avéré inefficace pour prévenir la rechute chez des jeunes femmes souffrant d'anorexie.

Ces résultats, en conjonction avec d'autres recherches, indiquent que la pratique courante de prescrire des antidépresseurs pour le traitement de l'anorexie est peu susceptible d'amener des résultats satisfaisants, écrivent les chercheurs dans le Journal of the American Medical Association.
Au cours de la recherche impliquant 90 participantes qui recevaient le Prozac ou un placebo, plus de la moitié d'entre elles ont abandonné l'expérience et parmi celles qui ont poursuivi environ 30%, prenant le placebo ou le Prozac, ont conservé un poids santé. La recherche a duré un an et les participantes avaient d'abord reçu un traitement psychiatrique et repris un poids santé avant de prendre le Prozac ou un placebo.

Cette recherche va dans le même sens qu'une revue des recherches antérieures, réalisée par une agence gouvernementale américaine, qui concluait qu'aucun médicament ne traitait efficacement l'anorexie. Ce rapport concluait que quelques traitements d'approche comportementale, incluant la psychothérapie qui encourage les patients à développer des pensées allant à l'encontre de leurs comportements alimentaires malsains, pouvaient aider.

Alors que les antidépresseurs ont été reliés à un comportement suicidaire chez les enfants, les chercheurs notent que la dépression accompagne souvent l'anorexie et que celle-ci est une des maladies mentales ayant le plus haut taux de suicide.

Source: Psycport

Voyez également:

  • Les anorexiques ont de la difficulté à remanger normalement
  • Évolution difficile de l'anorexie sévère traitée à l'âge adulte.
  • L'anorexie serait une maladie en bonne partie génétique
  • L'anorexie de plus en plus fréquente au primaire

  • Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Anorexie/boulimie