Un certain niveau d'anxiété est bénéfique

Alors que l'anxiété a mauvaise presse, elle a une fonction pour la survie, qui est de favoriser des apprentissages nécessaires à l'évitement de dangers (prédateurs, nourriture avariée ou menaces sociales ou économiques plus complexes). Une recherche publiée dans la revue Psychological Science appuie cette perspective.

Des psychologues de l'université Standford ont identifié une règion du cerveau, l'insula antérieure, qui joue un rôle clé dans la prédiction des dangers et l'apprentissage de l'évitement.
Gregory Samanez-Larkin et ses collègues ont pris des images du cerveau chez des personnes qui anticipaient de perdre de l'argent dans un jeu.

Ceux qui présentaient la plus grande activation des cellules nerveuses dans l'insula lorsqu'ils anticipaient de perdre de l'argent étaient meilleurs pour éviter les pertes d'argent dans le jeu quelques mois plus tard. Les participants avec des niveaux plus bas d'activation avaient moins appris et perdaient plus d'argent.

Par contre, des recherches précédentes ont montré qu'une activation excessive de l'insula peut être associée à des troubles anxieux (anxiété généralisée, phobie,...).

PsychoMédia avec source:
Association for Psychological Science

Voyez également:

Le cerveau soupèse le plaisir et le désagrément d'acheter
Deux fois plus sensibles aux pertes qu'aux gains lors de prises de décision
DOSSIER : Anxiété et troubles anxieux
DOSSIER : Troubles anxieux et médicaments

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Anxiété.