La chirurgie esthétique affecte la perception des expressions et des émotions

Des variations dans la forme et la position des sourcils, la position des paupières et les rides ont des répercussions importantes sur la façon dont les expressions faciales et les humeurs sont perçues par les autres selon une recherche publiée dans le journal médical Plastic and Reconstructive Surgery publié par l'American Society of Plastic Surgeons.

"Une des principales plaintes des gens recherchant une chirurgie esthétique est que les gens leur disent qu'ils ont l'air fatigués même s'ils ne se sentent pas fatigués", dit John Persing coauteur.
"Nous avons constaté que des variations dans le contour des sourcils, l’affaissement de la paupière supérieure et les rides peuvent affecter les expressions faciales de façon qui ne correspondent pas nécessairement à comment une personne se sent", dit-il.

Dans cette étude, une photo de jeune femme était altérée par informatique pour changer certaines variables incluant la forme des sourcils et leur position, la position des paupières supérieures et inférieures, l’affaissement des paupières supérieures et l'élimination de la peau en excès (paupière supérieure) et les rides.

Vingt participants évaluaient sur une échelle de 0 à 5, la présence de 7 expressions ou émotions : fatigue, bonheur, surprise, colère, tristesse, dégoût et peur. Les résultats étaient comparés aux évaluations de la photo originale.

Diverses modifications étaient associées à des perceptions différentes de ces expressions et émotions. Par exemples, une élévation des sourcils ou une augmentation de la distance entre les sourcils et la paupière supérieure était associés à une perception de fatigue (de même que l’affaissement de la paupière malgré l'élimination de la peau en excès). Soulever le coin extérieur de la paupière inférieure suscite une perception d'expression heureuse. Des modifications suscitant des perceptions de tristesse, de colère, de peur, de surprise ont été identifiées.

Les yeux, et les structures reliées, communiquent non verbalement un large éventail d'expressions dont la perception est universelle, dit Dr. Persing. "L'expression devrait être un facteur dans la façon dont les chirurgiens et les patients choisissent les procédures de rajeunissement. Comme nos résultats le montrent, même les plus petites modifications peuvent susciter des changements importants dans la façon dont les autres nous perçoivent", dit-il.

Selon les statistiques de l'ASPS, plus de 241.000 chirurgies des paupières, 43.000 liftings du front et 118.400 liftings du visage ont été effectuées en 2007 aux États-Unis.

Voyez également: