Le Botox améliorerait l'humeur en empêchant le froncement des sourcils

Le botox pourrait améliorer l'humeur en empêchant le froncement des sourcils et du front selon une récente étude publiée dans le Journal of Cosmetic Dermatology.

En paralysant les muscles faciaux, le botox empêche l'expression physique d'émotions négatives. Se basant sur des recherches précédentes qui suggèrent que les expressions faciales non seulement reflètent mais aussi influencent l'humeur, l'étude visait à vérifier si, en empêchant l'expression des émotions négatives, le Botox peut améliorer l'humeur.
L'étude a été menée avec 25 personnes ayant subi une intervention esthétique, 12 d'entre elles ayant reçu des injections de botox ou des neurotoxines similaires et les autres ayant reçu d'autres traitements pour les rides. Deux semaines après les traitements, les participants remplissaient un questionnaire d'évaluation de la dépression et de l'anxiété et ils évaluaient le succès de leur traitement.

Les personnes ayant reçu le botox manifestaient moins de dépression, d'anxiété et d'irritabilité, rapporte Michael Lewis, professeur de psychologie à l'Université de Cardiff, principal auteur de cette étude. A quel point les participants jugeaient que les traitements avaient amélioré leur apparence était similaire dans les deux groupes, ce qui suggère que la différence au niveau de l'humeur ne serait pas liée à une différence des résultats au niveau esthétique.

Dans une étude précédente, menée en 2006 par Eric Finzi, chirurgien esthétique, 9 femmes sur 10 souffrant de dépression majeure avaient vu leurs symptômes disparaître après des injections de botox autour de la bouche et dans les rides du front, rapporte le Times.

Cette dernière étude et la plus récente ont été réalisées avec de petits groupes, il est donc prématuré, met en garde Lewis, de considérer les injections de Botox comme bénéfiques pour l'humeur.

Une recherche publiée le mois dernier montrait au contraire qu'en empêchant l'expression d'émotions négatives, le botox pouvait prolonger ces émotions et les auteurs argumentaient qu'il pouvait ainsi favoriser une spirale négative.

"Le problème est que le botox paralyse les muscles utilisés pour la communication, alors il est difficile de prédire les conséquences globales", commente Lewis.

Psychomédia avec source:
Time

Voyez également:

Le traitement anti-rides au Botox pourrait réduire la compréhension des émotions
Le botox influencerait l'expérience émotive en réduisant l'expression
La chirurgie esthétique affecte la perception des expressions et des émotions
Vieillissement du visage lié aux divorce, antidépresseurs, poids, soleil, tabac
DOSSIER: Beauté et image corporelle