Le tatouage au henné peut causer l'eczéma et la polysensibilisation

À l'approche des vacances, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a réitéré, dans un communiqué, sa mise en garde contre les tatouages éphémères noirs à base de henné.

Ces tatouages noirs éphémères sont principalement proposés aux vacanciers sur les plages. Leur grande longévité et leur coloration noire les rendent plus populaires que le henné classique dont la teinte va du brun à l’orange. La couleur noire est obtenue avec un colorant qui peut provoquer des réactions allergiques.

Le nombre des cas d'eczéma allergique de contact rapportés quelques jours ou quelques semaines après la réalisation de ces tatouages est passé de 17 en 2007 à 32 en 2008, rapporte l'Agence.
Il s'agissait principalement de jeunes filles, âgées de 17 ans en moyenne. Douze cas concernaient des enfants de 4 à 12 ans.

Les réactions allergiques peuvent s'étendre à la zone avoisinante voire à tout le corps. Elles "peuvent être violentes et nécessitent parfois une intervention médicale urgente voire une hospitalisation". Elles peuvent également conduire à une "polysensibilisation irréversible", par exemple à des caoutchoucs, des colorants vestimentaires ou des teintures capillaires.

Voyez également:

Le piercing et le tatouage désormais réglementés en France (fév. 2008)
Tatouages: les regrets sont fréquents

Psychomédia avec source: Afssaps