Tatouage et maquillage permanent: peu de couleurs respectent les normes légales

La plupart des couleurs utilisées pour le tatouage ou le maquillage permanent posent problème. Seul un échantillon sur 5 prélevé dans 16 cantons de Suisse et au Liechtenstein satisfaisait aux normes légales, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Plusieurs produits sont cancérigènes ou allergènes.

Seuls 32 échantillons (21%) sur 152 prélevés satisfaisaient aux normes en vigueur depuis le 1er janvier 2008. Suite aux analyses de l'OFSP, 62 (40%) des échantillons ont été interdits d'utilisation en raison des risques qu'ils représentaient pour la santé: ils contenaient, dans 35 cas, des colorants interdits; dans 22 cas des agents de conservation interdits et dans 10 cas, des amines aromatiques cancérigènes ou des nitrosamines.
Douze des 39 échantillons "sortants d'usine" et 23 des 106 échantillons prélevés dans des emballages déjà ouverts contenaient des germes.

L'étiquetage n'était pas conforme dans 104 échantillons (68%). Dans certains cas, la liste des composants n'était pas exacte. Dans d'autres cas, la durée de conservation minimale ou le lot n'étaient pas mentionnés sur le produit.

L’OFSP a publié en mai 2009 une fiche d’information destinée aux consommateurs Tatouages et piercings: comment ne pas risquer sa peau qui informe sur les risques potentiels et donne des conseils pour les minimiser. L'OFSP met aussi en garde contre certains tatouages temporaires au henné.

Voyez également:

Le tatouage au henné peut causer l'eczéma et la polysensibilisation
Le piercing et le tatouage désormais réglementés en France (fév. 2008)
Tatouages: les regrets sont fréquents
DOSSIER: Beauté et image corporelle

Psychomédia avec sources: TSR.ch, Office fédéral de la santé publique (OFSP)