Un lien entre consommation de café et dépression

La consommation de café est liée au risque de dépression, selon une étude publiée dans la revue Archives of Internal Medicine. Alberto Ascherio de l'Université Harvard et ses collègues ont analysé des données concernant plus de 50,000 femmes, âgées en moyenne de 63 ans, suivies pendant une dizaine d'années.

Celles qui se situaient dans les 20% consommant le plus de café, soit environ 4 tasses par jour, avaient un risque diminué d'environ 20%. Plus la consommation était importante, plus le risque de dépression était réduit. Un tel lien n'était pas constaté avec le café décaféiné, les sodas caféinés, le chocolat, le thé et d'autres sources de caféine.

Cette étude ne montre pas que lien constaté soit de cause à effet. Il est toutefois connu que la caféine a un effet à court terme sur plusieurs neurotransmetteurs du cerveau dont la sérotonine et la dopamine. Les mécanismes par lesquels ces effets à court terme se traduirait par un effet à plus long terme sur l'humeur ne sont pas connus.

Une étude précédente avait montré un lien entre la consommation de café chez les hommes et un risque réduit de dépression. Une étude a aussi montré un plus faible risque de suicide chez les personnes consommant plus de café. D'autres études ont montré un lien entre la consommation de café et un risque diminué de maladie de Parkinson et de diabète.

Une très grande consommation de café peut augmenter l'anxiété et l'insomnie, annulant ainsi un possible effet contre la dépression, met toutefois en garde, le chercheur.

Voyez également:

  • Psychomédia avec sources: New York Times, WebMD. Tous droits réservés.