Diabète: Actos et Competact pourraient être déremboursés en France suite au maintien européen

A défaut d'être retirés du marché, les antidiabétiques Actos (pioglitazone) et Competact (pioglitazone et metformine), du laboratoire japonais Takeda, pourraient être déremboursés en France.

Ces médicaments, suspectés d'augmenter les risques de cancers de la vessie, ont été suspendus en France par l'Afssaps en juin dernier. Mais ils disposent d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne, et la Commission européenne a décidé cette semaine de leur maintien sur le marché avec des limites supplémentaires d'utilisation. La France doit donc les remettre sur le marché si le laboratoire le demande mais peut les dérembourser, ce qui aurait pour effet de faire chuter drastiquement les ventes.

D'autres effets secondaires de l'Actos sont, rapporte l'Afssaps, les troubles hépatiques, l'insuffisance cardiaque, la prise de poids, les œdèmes périphériques, les fractures osseuses chez la femme et les troubles visuels.

Voyez également:

  • Psychomédia avec sources: Le Figaro, Afssaps. Tous droits réservés.