Diabète et cholestérol, Juvisync entre sur le marché

La Food and Drug Administration (FDA), l'autorité américaine du médicament, a approuvé le Juvisync de Merck, une combinaison en un seul comprimé de deux médicaments déjà autorisés séparément, de l'antidiabétique sitagliptine (Januvia) et de l'anti-cholestérol de la classe des statines simvastatine (Zocor).

Les effets secondaires les plus courants de Juvisync, indique WebMD, incluent les infections respiratoires, la congestion et l'écoulement nasal, les maux de gorge et de tête, les douleurs musculaires et à l'estomac, la constipation et les nausées.

La sitagliptine (Januvia) fait partie de la classe des inhibiteurs de l'enzyme DPP-4, indiquée en France lorsque la glycémie ne peut être contrôlée par d'autres médicaments oraux. Récemment mise sur le marché (2006), cette classe agit en augmentant le taux sanguin d'incrétines qui sont des hormones qui stimulent la sécrétion d’insuline par le pancréas après un repas Ils provoquent ainsi la sécrétion d'insuline lorsque la glycémie est élevée

  • Dans un article publié dans la revue Science & Vie en mars dernier, qui dressait une liste de 13 médicaments dangereux à bannir élaborée avec la participation de spécialistes de la Mutualité Française ainsi que les pharmaciens et médecins de la revue Prescrire, figurait les antidiabétiques Januvia et Xelevia (sitagliptine) qui, indiquait le magazine, présentent non seulement un service médical rendu faible mais comportent des risques de réactions d’hypersensibilité grave, d’infection et peut-être même de pancréatites aiguës.

Les statines diminuent la production de cholestérol par le foie en inhibant certaines enzymes.

Voyez également: