Diabète: le café (même décaféiné) protégerait les fonctions cognitives

Le café, même décaféiné, améliore le métabolisme du glucose dans le cerveau qui est réduit en cas de diabète de type 2, selon une étude publiée dans la revue Nutritional Neuroscience. Chez les diabétiques, l'utilisation du glucose par les cellules est réduite, ce qui conduit souvent à des problèmes neurocognitifs. Une dysfonction du métabolisme du glucose est un facteur de risque connu pour le déclin cognitif, la démence et d'autres maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

Giulio Maria Pasinetti de la Mount Sinai School of Medicine et ses collègues ont vérifié, chez la souris génétiquement modifiée pour développer le diabète, si le café décaféiné consommé avant la survenue de la maladie améliorait la résistance à l'insuline et l'utilisation du glucose par les cellules nerveuses.

Les souris recevaient des compléments de café pendant 5 mois, après lesquels les chercheurs ont évalué les réponses génétiques dans les cellules nerveuses. Ces dernières métabolisaient (utilisaient) le glucose plus efficacement pour produire de l'énergie.

Ces résultats démontrent les bénéfices potentiels du café décaféiné pour prévenir et traiter le déclin cognitif causé par le diabète de type 2, le vieillissement ou les maladies neurodégénératives.

Le chercheur prévoit maintenant vérifier si le café décaféiné agit effectivement comme prévention chez l'humain.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Medical News Today. Tous droits réservés.