Découverte d'un interrupteur pour la douleur chronique

Les médicaments courants pour la douleur chronique sont souvent inefficaces ou ont de sérieux effets secondaires. Des chercheurs ont découvert une protéine dans les cellules nerveuses qui agit comme un interrupteur pour la douleur chronique. Leur découverte, qui devrait conduire à une nouvelle classe de médicaments, est rapportée dans le journal Neuroscience.
Jusqu'à maintenant, la plupart des tentatives pour soulager la douleur ont été centrées sur les neurones (cellules nerveuses) "de deuxième ligne" dans la moelle épinière qui relaient les messages de douleur au cerveau. Il est difficile toutefois d'inhiber l'activité de ces neurones avec des médicaments car ces derniers doivent franchir la barrière sang/cerveau. Cette recherche était plutôt centrée sur les neurones de "première ligne" à la périphérie du corps qui acheminent les messages à la moelle épinière.

La douleur devient chronique lorsque l'activité des neurones de première ligne et de deuxième ligne persiste après que les neurones endommagés sont guéris ou que l'inflammation des tissus s'est résorbée. On sait depuis des années que pour que la douleur chronique persiste, un interrupteur doit être ouvert à l'intérieur des neurones périphériques. Mais jusqu'à maintenant l'identité de cet interrupteur demeurait un mystère.

Nous sommes très optimistes, dit l'auteur principal, que cette découverte va nous conduire à une nouvelle approche du soulagement de la douleur.

Source:Sciencedaily

Voyez également:

  • Douleur chronique: vers un nouveau traitement
  • Douleur chronique ou récurrente chez plus de la moitié des Américains
  • La douleur chronique aurait une base génétique

  • Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Adaptation à une maladie ou des limitations physiques