Dans le DSM-5, la 5ième édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (1) publié par l'American Psychiatric Association en mai 2013, le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) a été retiré du chapitre des troubles anxieux pour constituer une nouvelle catégorie spécifique, celle des troubles obsessionnel-compulsif et connexes afin de mettre en évidence les caractéristiques communes de ces troubles les distinguant des autres troubles anxieux.

Parmi ces troubles connexes se trouvent de nouveaux troubles et des troubles qui étaient classés, dans le DSM-IV (1), dans d'autres catégories.

Voici les différences qui concernent ces troubles par rapport au DSM-IV telles que récemment décrites par l'American Psychiatric Association.

Les nouveaux troubles sont:

  • Le trouble d'accumulation compulsive

    Le trouble d'accumulation compulsive ("hoarding disorder") devient un diagnostic en soi alors que le DSM-IV liste l'accumulation comme un symptôme possible du trouble de personnalité obsessionnelle-compulsive ou, lorsque dans une forme plus sévère, du TOC.

  • Le trouble d'excoriation compulsive

    Le trouble d'excoriation compulsive (dermatillomanie) consiste en un grattage de la peau compulsif.

Les troubles qui ont changé de catégorie sont:

  • Le trouble dysmorphie corporelle

    Au trouble de dysmorphie corporelle, qui appartenait dans le DSM-IV à la catégorie des troubles somatoformes, a été ajouté un critère diagnostique qui décrit des comportements répétitifs ou des actes mentaux en réponse à des préoccupations concernant des défauts perçus de l'apparence (ce nouveau critère reflète la nature obsessionnelle-compulsive du trouble). Un spécificateur avec dysmorphie musculaire est ajouté pour identifier une particularité relativement fréquente qui touche principalement les hommes.

    A la différence du DSM-IV, la variante délirante du trouble n'est plus codée comme étant à la fois un trouble délirant de type somatique et un trouble dysmorphique corporel; dans le DSM-5, cette présentation est simplement désignée comme un trouble de dysmorphie corporelle avec (spécificateur:) absence de prise de conscience / croyances délirantes.

  • La trichotillomanie

    La trichotillomanie, qui est l'arrachage compulsif des cheveux ou des poils, classée dans le DSM-IV parmi les troubles de contrôle des impulsions, fait maintenant partie des TOC et troubles connexes.

Les spécificateurs pour le TOC et des troubles connexes

Le spécificateur avec peu de prise de conscience du DSM-IV a été raffiné afin de permettre une distinction entre les personnes qui ont une bonne prise de conscience, peu de prise de conscience et aucune prise de conscience / délirant. Ce dernier cas correspondant à des croyances délirantes, c'est-à-dire une complète conviction que les croyances du trouble obsessionnel-compulsif sont vraies. Ces spécificateurs ont également été inclus pour les troubles dysmorphie corporelle et accumulation compulsive.

Ces spécificateurs soulignent que la présence de croyances délirantes justifie désormais un diagnostic TOC ou troubles connexes plutôt qu'un diagnostic de schizophrénique ou d'un trouble psychotique tel que dans le DSM-IV.

Le spécificateur lié à un tic pour le TOC permet d'identifier les personnes qui ont un trouble de tic actuel ou passé, ce qui a des implications cliniques différentes.

Autres TOC et troubles connexes spécifiés et non spécifiés

Cette catégorie inclut :

  • le trouble de comportement répétitif centré sur le corps : comportements récurrents autre que la trichotillomanie et l'excoriation (se ronger les ongles, se mordre les lèvres ou les joues…) et des tentatives répétées pour cesser ces comportements;
  • la jalousie obsessionnelle : caractérisée par une préoccupation non délirante par rapport à une infidélité perçue du(de la) partenaire;
  • le TOC et troubles connexes non spécifiés.

TOC et troubles connexes induits par une substance ou un médicament; TOC et troubles connexes dus à une autre affection médicale

Ces nouveaux diagnostics (qui ont leur pendants dans plusieurs catégories dont les troubles anxieux) sont introduits étant donné que le TOC et les troubles connexes constituent maintenant une catégorie distincte.

Voyez également:

(1) Le DSM-IV a été publié en 1994 et révisé légèrement (DSM-IV-TR) en 2000. Quant aux DSM-I, II et III, ils ont été publiés en 1952, 1968 et 1980.

Psychomédia avec source: American Psychiatric Association. Tous droits réservés