Faible estime de soi? Votre façon de communiquer sur Facebook peut vous nuire

Alors que les personnes qui ont une faible estime de soi sont plus suceptibles de considérer que Facebook fournit l'opportunité d'établir des liens tout en réduisant le risque de situations sociales difficiles, elles ont tendance à être moins appréciées à cause de leur façon de communiquer, selon une étude canadienne publiée dans la revue Psychological Science.

Amanda Forest et Joanne Wood de l'Université de Waterloo (Ontario) ont évalué l'estime de soi et la perception de Facebook comme outil de communication chez des étudiants.

Elles ont ensuite demandé à d'autres étudiants d'évaluer la positivité et la négativité des 10 dernières mises à jour de statuts qu'ils avaient publiées sur Facebook et d'indiquer à quel point la personne qui les avaient publiées leur semblait sympathique.

Les personnes qui avaient une faible estime de soi étaient plus négatives que celles qui avaient une grande estime de soi et les évaluateurs les aimaient moins.

Celles qui avaient une faible estime de soi recevaient plus de réponses de leurs amis Facebook quand elles postaient des mises à jour très positives. Alors que celles qui avaient une plus grande estime de soi recevaient plus de réponses quand elles postaient des messages négatifs, peut-être parce que ces derniers étaient plus rares chez elles.

Les personnes ayant une faible estime de soi peuvent se sentir en sécurité de divulguer des choses personnelles sur Facebook, commentent les chercheuses, mais cela peut ne pas les aider. En communiquant en personne, il est possible de percevoir des indications que la négativité est mal reçue, explique Forest. Ce qui n'est pas le cas sur Facebook où il n'y a pas de feedback qui aide à s'ajuster et à modifier son comportement car les gens ne communiquant pas leur réactions négatives.

Voyez également:

Psychomédia avec source: Science Daily. Tous droits réservés.