Partage de photos et nombre d'amis sur Facebook sont influencés par le type d'estime de soi

Les femmes qui fondent leur estime de soi sur l'apparence ont tendance à partager plus de photos en ligne et à maintenir de plus grands réseaux sur Facebook, selon une étude publiée dans la revue Cyberpsychology, Behavior and Social Networking.

Michael A. Stefanone de l'Université d'État de New York à Buffalo et ses collègues ont étudiés les variables expliquant les comportements en ligne sur les sites de réseaux sociaux. Ils ont mené cette étude avec 311 hommes et femmes, âgés de 23 ans en moyenne, qui ont complété un questionnaire mesurant les déterminants du sentiment de valeur personnelle.

Les contingences sur lesquelles est basé le sentiment de valeur personnelle expliquent en grande partie le comportement social adopté en ligne, concluent les chercheurs.

Les participants dont l'estime de soi était fondée sur des contingences externes, telles que l'approbation des autres, l'apparence physique et la compétition pour surpasser les autres, partageaient plus de photos sur Facebook. C'était encore plus le cas chez ceux dont l'estime de soi était surtout basée sur l'apparence, le plus souvent des femmes.

Ceux dont la valeur personnelle était basée sur des contingences privées, telles que les compétences académiques ou professionnelles, l'amour et le soutien de la famille, et la moralité, passaient moins de temps en ligne. Ils avaient moins de comportements de recherche d'attention dans les médias sociaux.

"Les contingences sur lesquelles les gens basent leur estime de soi représentent une nouvelle approche pour comprendre comment les identités personnelles sont développées et maintenues, dit le chercheur. ".

"Les résultats suggèrent des différences persistantes dans le comportement des hommes et des femmes qui résultent d'une importance culturelle accordée à l'image et l'apparence des femmes", dit le chercheur. Bien que ces résultats soient stéréotypés et prévisibles, dit-il, "il est décevant pour moi qu'en 2011, tant de jeunes femmes continuent d'affirmer leur valeur personnelle par le biais de l'apparence physique - dans le présent cas, en publiant des photos d'elles-mêmes sur Facebook comme une forme de publicité".

Voyez également:

FAITES LE TEST : Quel est votre niveau d'estime de soi?
Réseaux sociaux: la capacité de relation se limiterait à 150 personnes
L'utilité des messages anodins dans les réseaux sociaux

Psychomédia avec source: The State University of New York at Buffalo.
Tous droits réservés