Modèle cognitif de l'intuition

L'intuition, aussi appelée connaissance tacite (1), est définie en psychologie cognitive comme étant une forme de connaissance basée sur l'expérience.

Une thèse de doctorat (2) revisant les études sur ce thème, recense des recherches des années 1980 et 1990 qui désignaient par le terme d' "habileté intuitive", la capacité de professionnels d'expérience (infirmières, médecins, gens d'affaires) de porter plus rapidement de meilleurs jugements sur des situations rencontrées.
Comment l'intuition est-elle comprise par les chercheurs en neuropsychologie? Les recherches des dernières années ont appuyé un modèle selon lequel le cerveau a deux systèmes pour recevoir et analyser les informations sensorielles, un système conscient et un système inconscient.

Dans le système inconscient, celui des connaissances tacites, les impressions sensorielles sont comparées aux images précédemment encodées en mémoire. Avec l'aide de ces impressions sensorielles stockées, la personne évalue inconsciemment les situations rencontrées et peut en prédire l'issue, bonne ou mauvaise. Cette capacité est particulièrement utile dans des situations complexes, riches en informations pertinentes et non pertinentes.

Plus il y a de variations d'une situation qui ont été vécues, plus les images stockées sont riches et plus elles permettent de reconnaître les nouvelles situations rencontrées.

"Cela peut être une question d'odeurs, de gestes. Nous avons une mémoire qui a besoin d'être remplies d'impressions sensorielles, dit Lars-Erik Björklund.

Ces impressions ne seraient toutefois encodées que si elles affectent la personne. Autrement dit, l'expérience ne se construirait qu'avec un engagement.

Cette analyse fait dire au chercheur, qu'il est impossible d'acquérir toute les connaissances requises pour l'exercice d'une profession en étudiant ou lisant seulement. L'expérience pratique est nécessaire et sa valeur devrait être ré-évaluée dit-il.

Une autre analyse de recherches sur l'intuition a été publiée il y a quelque mois. Les auteurs concluaient que l'intuition est le résultat d'un traitement d'informations provenant d'expériences passées et d'indices externes qui se produit si vite qu'il demeure en dehors de la conscience. Les gens utilisent habituellement l'intuition, expliquaient-ils, dans des situations où ils disposent d'un temps limité ou ont une surcharge d'informations de telle sorte que l'analyse consciente de la situation peut être difficile ou impossible. Les humains, précisaient-ils, ont besoin des deux formes de processus de pensée.

Voyez également:

Nature et rôle de l'intuition
Vendre grâce à des messages subliminaux, est-ce possible?
Les émotions aident à prendre de bonnes décisions, même à la bourse

(1) Par opposition aux connaissances déclaratives qui se prêtent beaucoup mieux à être énoncées et communiquées.

(2) En science de l'éducation par Lars-Erik Björklund de l'Université Linköping en Suède.


Psychomédia avec source: Science Daily