L'homosexualité sera ouvertement permise dans l'armée américaine

Les homosexuels déclarés pourront désormais faire partie de l'armée américaine. Le Sénat américain a adopté samedi un projet de loi supprimant la loi "ne demandez pas, ne dites pas" de 1993, adoptée sous la présidence de Bill Clinton, qui interdisait aux soldats américains d'afficher leur homosexualité, sous peine d'être renvoyés. La nouvelle loi, qui correspond à une promesse de campagne de Barack Obama, devrait être promulguée la semaine prochaine. Elle n'entrera cependant pas en vigueur avant plusieurs mois.

En mai, la Chambre des représentants avait approuvé l'abolition de cette loi, insérée dans un vaste projet de loi de finance pour le Pentagone. Mais la semaine dernière, le Sénat l'avait rejetée. Des élus des deux camps ont ensuite déposé un nouveau projet de loi indépendant, non inséré dans un autre texte. La Chambre des représentants l'avait approuvé mercredi par 250 voix contre 175.

La même promesse de Bill Clinton durant sa campagne de 1992 ne s'était pas concrétisée face aux résistances du Pentagone et des politiciens.

Suite à l'adoption de la loi de 1993, les expulsions de soldats gais et lesbiennes ont brièvement diminué de moitié en 1994 et en 1995 mais sont remontées à plus de 1000 par année dans les trois dernières années de l'administration Clinton, selon un rapport du Government Accountability Office publié en 2005. Plus de 13.000 hommes et femmes auraient été exclus des rangs de l'armée en vertu de cette directive. Quatre expulsions sur 5 des 9500 qui ont eu lieu entre 1994 et 2003 étaient attribuables à l'homosexualité.

Voyez également:

Hétérosexuel(le), bisexuel(le), gai ou lesbienne? Faites le test
Discrimination homosexuelle dans l'armée: Obama veut réussir où Clinton a échoué (fév. 2009)

Psychomédia avec sources:
Le Figaro, L'Express, Boston Globe (2009)
Tous droits réservés