Les enfants hyperactifs percevraient le temps comme plus long (TDAH)

Le temps paraît plus long pour les enfants ayant le trouble déficit d'attention et hyperactivité (TDAH), selon la chercheure britannique Katya Rubia de l'Université King's College London.

Le TDAH est caractérisé par un manque du neurotransmetteur dopamine, ce qui est connu pour affecter la perception du temps. Rubia et ses collègues ont voulu savoir si cela pouvait être une source des symptômes du TDAH.
Des images de l'activité cérébrale obtenues avec des scans MRI ont montré, chez 12 garçons hyperactifs, une moins grande activité que normal dans le lobe frontal, les ganglions de la base et le cervelet, des régions du cerveau connues pour être cruciales dans la perception du temps.

Par ailleurs, ces garçons réussissaient moins bien à estimer le temps d'apparition d'objets sur un écran d'ordinateur, l'estimant plus long.

Quand ils prenaient du Ritalin (ou Ritaline, méthylphenidate) qui augmente les niveaux de dopamine, l'activité cérébrale des enfants hyperactifs dans ces régions devenait identique à celle des enfants n'ayant pas le trouble.

Le Ritalin améliore le fonctionnement de régions cérébrales qui sont importantes pour la perception du temps, conclut-elle dans un article publié dans un numéro spécial de la revue Philosophical Transactions of the Royal Society B qui est consacré à la perception du temps.

Une perception du temps, selon laquelle même de courtes périodes d'inactivité peut sembler longue et ennuyante pourrait causer les symptômes importants du TDAH, considère-t-elle. Parce que la recherche de nouveauté et les comportements risqués augmentent les niveaux de dopamine, les enfants ayant le TDAH pourraient devenir hyperactifs comme moyen de s'auto-médicamenter avec la dopamine, explique-t-elle.

Voyez également:

Qu'est-ce que le trouble déficit de l'attention et hyperactivité (TDAH)?
Hyperactivité (TDAH): la psychothérapie avant les médicaments, selon une étude
Les espaces verts aident à réduire les symptômes d'hyperactivité
DOSSIER : Trouble déficit d'attention et hyperactivité (TDAH)

Psychomédia avec source: New Scientist