Les symptômes non moteurs de la maladie de Parkinson

L'European Parkinson's Disease Association (EPDA) a annoncé le 30 septembre le lancement de sa campagne de sensibilisation paneuropéenne, Vivre avec la maladie de Parkinson : les symptômes non moteurs, à l'occasion du 2ème Congrès mondial sur la maladie de Parkinson qui se tient à Glasgow.

Près de 90 % des personnes atteintes de la maladie de Parkinson présentent au moins un symptôme non moteur, et environ 25 % ont trois symptômes non moteurs, selon de récentes études.
La maladie de Parkinson est une maladie dégénérative du cerveau qui peut toucher l'appareil locomoteur, entraînant les symptômes bien connus de tremblements, de raideur, de lenteur dans les mouvements et de troubles de l'équilibre.

Moins connus mais tout aussi importants : les symptômes non moteurs qui ne sont pas liés aux mouvements tels que "la perte de l'odorat, la dépression, les troubles du sommeil, la constipation, l'incontinence et des douleurs. Ils peuvent survenir à n'importe quel stade de la maladie et beaucoup d'entre eux surviennent plusieurs années avant un diagnostic formel de la maladie. Ces symptômes peuvent finir par dominer l'état du patient à mesure que la maladie progresse et avoir ainsi un impact énorme sur la qualité de vie".

La maladie touche généralement les personnes âgées de plus de 60 ans. Toutefois, plus d'une personne sur 10 atteintes de Parkinson est diagnostiquée avant l'âge de 50 ans.

Voyez également:

Quels sont les premiers signes de la maladie de Parkinson?
Maladie de Parkinson: des symptômes mentaux et comportementaux dans 40% des cas

Psychomédia avec source:
EPDA, communiqué