Deroxat, Prozac et tabac pendant la grossesse liés à des anomalies cardiaques

Les antidépresseurs fluoxétine (Prozac) et paroxetine (Deroxat ou Paxil), durant les trois premiers mois de la grossesse, sont liés respectivement à des risques 4.5 fois et 2.7 fois plus élevés de donner naissance à un bébé ayant une anomalie cardiaque comparativement aux femmes qui n'en prennent pas, selon une recherche internationale publiée dans le British Journal of Clinical Pharmacology.

La recherche montre également que plus de 10 cigarettes par jour est associé à un risque 5.4 fois plus élevé d'avoir un bébé ayant des problèmes cardiaques majeurs. Le risque est 2.8 fois plus élevé chez les femmes qui fument moins que 10 cigarettes.
Le chercheur israélien Asher Ornoy et ses collègues israéliens, italiens et allemands ont suivi les grossesses de 2,191 femmes: 314 prenant la fluoxétine, 410 prenant la paroxétine et 1,467 femmes ne prenant aucun antidépresseur.

La prévalence d'anomalies cardiaques était de 2.8% dans le groupe prenant la fluoxétine, 2% dans le groupe prenant la paroxétine et de 0.6% dans le groupe de comparaison.

Les poids à la naissance étaient légèrement plus faibles dans les groupes prenant les antidépresseurs que dans le groupe contrôle (3200g, 3250g and 3300g).

Psychomédia avec source:
Science Daily

Voyez également:

Antidépresseurs dans les derniers mois de la grossesse: sevrage chez les nouveaux-nés
Les antidépresseurs pendant la grossesse affectent le bébé
DOSSIER: Grossesse et maternité
DOSSIER: Dépression
DOSSIER: Antidépresseurs