4 médicaments responsables de 2/3 des hospitalisations d'urgence dues aux effets secondaires chez les plus de 65 ans

Chaque année, environ 100 000 personnes de plus de 65 ans aux États-Unis sont transportées dans des hôpitaux pour des réactions indésirables aux médicaments. Quatre médicaments ou groupes de médicaments sont responsables de 2/3 de ces hospitalisations d'urgence, selon une étude publiée dans The New England Journal of Medicine.

En tête se trouve l'anticoagulant warfarine (Coumadin, Coumadine), responsable de 33 % des d'hospitalisation d'urgence. Viennent ensuite les injections d'insuline, responsables 14 % des visites à l'urgence.

L'aspirine, le clopidogrel (Plavix) et d'autres médicaments antiplaquettaires qui visent à prévenir la coagulation du sang sont impliqués dans 13 % des visites.

Viennent ensuite des médicaments antidiabétiques oraux (hypoglycémiants oraux) impliqués dans 11 % des cas.

Ces médicaments ont un index thérapeutique étroit c'est-à-dire que la marge entre une dose efficace et une dose dangereuse est mince.

"Nous n'avons pas été surpris par les médicaments particuliers qui sont impliqués", dit le Dr. Dan Budnitz des Centers for Disease Control and Prevention, coauteur. "Mais nous avons été surpris de voir quelle proportion des hospitalisations d'urgence était due à un nombre relativement faible de ces médicaments."

Quelque 40% des personnes de 65 ans et plus prennent 5 à 9 médicaments.

Voyez également:

Psychomédia avec source: New York Times. Tous droits réservés.