Le trouble de conversion consiste en la présence de symptômes ou de déficits (ex. faiblesse, paralysie, désordres sensoriels) en l'absence de pathologies (causes organiques) qui peuvent en être responsables. Selon des données européennes, 4% des gens consultant en neurologie sont considérés comme présentant un trouble de conversion.

Ce diagnostic est controversé. Il n'y a pas d'explications généralement acceptées pour rendre compte de comment un stress psychologique se convertirait en symptômes spécifiques persistant à long terme. Le diagnostic est posé après qu'on ait exclu diverses pathologies organiques et identifier un stresseur psychologique. Ce qui pose plusieurs problèmes: peut-on être certain de pouvoir exclure toute cause organique, comment définit-on un stresseur psychologique et comment exclure la possibvilité de simulation. Dans les faits l'expérience et l'intuition jouent une grande place dans l'établissement du diagnostic.

Les avancements dans les technologies d'imagerie fonctionnelle (image du cerveau en activité) et en neuropsychologie cognitive permettent de rechercher différemment une explication à la conversion. Par ex. un chercheur a observé, grâce à l'imagerie, chez une patiente présentant une paralysie du côté gauche en l'absence de lésion détectable, une activité considérable dans la région du cerveau considérée comme étant responsable de l'inhibition des mouvements volontaires.

Plusieurs explications neuropsychologiques ont également été avancées. Les chercheurs se demandent comment des dysfonctions dans les processus cognitifs de volonté, de mémoire et de contrôle moteur et sensoriel peuvent causer des symptômes cliniques.

L'imagerie fonctionnelle donne également un support au lien conceptuel fait entre le phnénomène de l'hypnose et la conversion, un chercheur ayant observé que les mêmes régions du cerveau étaient activées dans le cas d'une paralysie provoquée par hypnose et celle présentée dans la conversion.

Ces nouvelles avenues amèneront peut-être des hypothèses testables sur les mécanismes impliqués dans la conversion.

Voyez également:

Psychomédia avec source: BMJ. Tous droits réservés.