Thérapie génique ciblant des centres du cerveau pour traiter l'obésité

Des chercheurs de l'Université d'État de l'Ohio étudient une thérapie génique (1) pour le traitement de l'obésité qui implique d'injecter un gène directement dans les centres du cerveau contrôlant les comportements alimentaires et le poids. Leurs travaux sont publiés dans la revue Nature Medicine.

"Nos résultats représentent un nouveau traitement prometteur pour l'obésité pour pourrait, à terme, fournir une approche beaucoup plus sécuritaire et plus efficace que certaines thérapies conventionnelles", dit Matthew During, l'auteur sénior de cette étude.
Le gène BDNF peut améliorer la sensibilité à l'insuline, le niveau de gras corporel et la perte de poids quand il est actif dans l'hypothalamus, ont montré les chercheurs.

Ils ont injecté le gène BDNF chez des souris normales, diabétiques et nourries avec une alimentation riche en gras. "Le gène était actif chez les souris en surpoids, mais à mesure qu'elles perdaient du poids, l'expression du gène était moins sollicitée, en utilisant une nouvelle approche d'interférence avec le RNA (qui intervient dans l'expression du gène), arrêtant ainsi le poids de continuer à diminuer et permettant de viser un poids stable", explique Lei Cao, principale auteure.

La prochaine étape, explique During, est d'obtenir les approbations nécessaires de la FDA pour commencer à étudier cette thérapie pour le traitement de l'obésité chez les humains.

(1) La thérapie génique est une approche de traitement des maladies génétiques dans laquelle un gène défectueux est réparé, remplacé ou complété par un gène sain.

Psychomédia avec source:
Science Daily

Voyez également:

Obésité: découverte de trois nouveaux gènes qui agissent sur l'appétit
Obésité: découverte de nouveaux gènes agissant sur l'appétit et le comportement
Maigrir sans régime: 10 stratégies appuyées par les recherches
DOSSIER: Comment maigrir sainement